SELF CONFIDENCE AND BODY ISSUES

17 février 2016

De nos jours, au sein de notre société les normes concernant la beauté ont fortement évolué. Les canons de beauté d’hier ne sont plus ceux d’aujourd’hui, les célébrités autrefois adulées ont été remplacés par des jeunes femmes issus du monde des réseaux sociaux notamment celui d’Instagram. 
Instagram ou le réseau social qui vend du rêve. Ce réseau social a mis en avant un type de femme à la plastique parfaite et sans défaut. Avec une société en perpétuel changement, une question de société se pose : Devrions-nous nous remettre en question afin de répondre aux standards de plus en plus élevée d'une société focalisée sur l’apparence ? 
Prenons l'exemple de cette mannequin « plus-size » selon la marque  Calvin Klein. La marque a provoqué une vive polémique autour du fait que le mannequin concerné n’avait pas le physique idéal pour prétendre représentée la marque.  Cette polémique à fait ressurgir une problématique constamment débattue : Quand est ce que le monde si sélectif et fermé de la MODE compte prendre en compte TOUTES les morphologies ? Et pas seulement les tailles allant d’un 34 à un 36.
Selon moi le terme « plus size » n’est pas approprié pour qualifier une femme ayant des rondeurs et des formes. En France la taille moyenne d’une femme est un 40- 42, en qualifiant les femmes de « plus-size » on insèrent une normalité standard concernant la minceur. Ceci est une aberration sachant qu’il y a autant de femmes et de beautés différentes à travers le monde.  

Pendant une longue période de ma vie et même encore aujourd’hui j'aurais aimée être mince comme cette sublime femme sur la photo. Cependant j'ai appris et j’apprends encore à accepter mon corps tel qu’il est . 
Néanmoins il faut admettre que je reste obnubilée par ces corps sans défaut observés sur Instagram mais la réalité est là. Ces magnifiques corps sans défaut presque irréels sont pour la plupart retouchés. Par conséquent l’image si parfaite que j’avais s’est toutefois altérée. 
Ces femmes qui semblent sorties tout droit des couvertures de nos chers magazines féminins utilisent des artifices qui peuvent se voir hors d'Instagram. Prenons le cas de Natasha Oakley figure emblématique d’Instagram. Une beauté comme en n’en fait plus, une bombe parmi les bombes. Lorsque je suis tombée sur cette photo, j’en fus retournée puisqu’elle semblait si parfaite et dépourvue de défauts imaginez-vous ma stupeur. Et oui comme toutes les femmes de cette planète elle a des défauts. Diantre me direz-vous. 
Cette recherche constante de la perfection m'a rendu aveugle au point d’imaginer une sorte de corps irréel qui ne pouvait en aucun cas exister en ce bas monde. De réflexion en réflexion ce poison que je m’injectais moi-même à coups d’images, d’articles issu d’Internet à commencer à disparaître. La première chose que je me suis dite a été « tu n'as pas besoin d'avoir ce corps si parfait, ou d’être elle, tu dois juste être toi ». Ce qui voulait dire pour moi avoir un corps qui me plaise en priorité et pas un corps selon des standards de beauté. A ce moment les paroles d'une amie me sont revenues en tête : « Si tu souhaites attendre ton but tu dois changer ton alimentation et te mettre au sport, alors là tu verras le changement ».


En toute franchise je ne prêtais guère attention à mon apparence que cela soit au niveau facial et physique avant l’été dernier. Dans mon entourage ça parlait de  morphologies et autres mais cela ne représentait rien pour moi. Ma devise était « l’important c’est que tu te sentes bien ». Le physique ne m’a jamais intéressée plus que ça et je ne comprenais pas l'engouement des mes proches pour le sport et l’alimentation saine. Pour moi le sport a toujours été était synonyme de fatigue et de musculature exacerbée. Cela faisait des années que mon alimentation n’était pas forcément très saine. Un jour en me rendant chez l’ostéopathe j'ai eu une sorte de déclic je vous passe les détails. Fort de ma découverte j'ai commencé à regarder sur divers sites internet afin d’adopter une alimentation équilibrée en demandant également à mes amies sportives. 

C’est à cette période que mon obsession pour mon corps s’est accentué tout en étant influencée par Instagram. En adoptant un nouveau régime alimentaire je commençais à me priver de certaines choses que j'adorais manger afin d'obtenir le corps de mes rêves. Le body goal à atteindre était celui de Victoria Tornegren (la jeune femme sur les photos) et Natasha Oakley. Elles représentaient pour moi l’idéal physique que j'aurais aimée tant avoir. Une superbe taille suivie de jambes élancées sans aucune vergeture et aucune graisse. Je voulais être elles, quitte à plaquer tout ce qui me faisait plaisir. Cependant j'avais oublié de prendre en compte les particularités de mon corps et les dispositions qui allaient avec : la génétique, le sport et l'alimentation. J’étais prises dans une spirale infernale au point de vouloir supprimer certaines parties de mon corps comme mes cuisses afin d’atteindre cet idéal utopique. Après des hauts et des bas j'ai réussi enfin à me déconnecter de cet idéal malsain pour enfin me concentrer sur mon propre corps et ainsi atteindre des objectifs ceux fixés par moi.
Photo from victoriatornegren.se 

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Copyright © Aloha Tallulah. Design by FCD.