MISOGYNOIR & TWITTER

22 mars 2016


Chers lecteurs et chères lectrices 

Depuis quelques années déjà le monde des réseaux sociaux est à son apogée, ces derniers sont même devenus des médias à part entière et peuvent à leurs échelles faire évolués de nombreuses choses . L’envers du décors c’est qu’ ils véhiculent également bon nombres d’idéaux plus ou moins abjectes .  
Ayant un compte Twitter depuis quelques temps, un étrange « mouvement » pour le moins intriguant a attiré mon attention . « La misogynoir ». Vous vous demandez sans doute ce que ce terme signifie.

Misogynoir est un terme faisant référence à la misogynie dirigée vers les femmes noires , dans une société où la race et le sexe jouent un rôle plus qu’important  . Il a été inventé par Moya Bailey , qui a créé le terme pour traiter la misogynie à l’encontre des femmes noires dans la culture visuelle et populaire américaine . Trudy de Gradient Lair un blog féministe sur ​​les femmes noires, l'art , les médias, et la culture a également été crédité dans le développement de la définition lexicale de ce terme .Le concept est fondé sur « la théorie de l'intersectionnalité » qui analyse la façon dont diverses identités sociales telles que la race , le sexe , la classe et l'orientation sexuelle influe dans nos sociétés actuelles.

Lorsque que Queen B a sorti son clip « Formation » j’ai eu l'impression que cette misogynoir s'était aggravée en plus d’une catégorisation à l’extrême . A mon sens, ce qui dérange le plus est le fait que des femmes  précisément noires se sentent  libres et qu'elles l’assument en défendant leurs causes .
Le fait qu'elle ne se laissent pas marcher sur le pied irritent les hommes mais aussi certaines femmes .

Pas un jour ne passe sans que la femme noire ne soit dénigrée , calomniée et moquée . Pourquoi?
Parce que c’est marrant de se moquer des filles noires . Ils ne le font même plus par (soit disant) « conviction » mais plus par banalité et cela les amuse encore plus.
 Qu’est ce qui  les pousse à faire cela ?

Pour celles et ceux qui n’ont pas Twitter je me dois de vous faire un petit récapitulatif, il existe à mon sens plusieurs catégories d’individus dans cette mini-planète qu’est Twitter . Vous avez les moralisateurs qui pensent avoir la science infuse , les « je-suis-misogyne-et-en-plus-négrophobe » et les j’ai-des-propos-misogyne-et-j’essaye-de-me-rattraper-car-ma-maman-n’est-pas-une-femme-comme-les-autres .
Comble de l’aberration, chers lecteurs l’apparition d’un terme jusque-là encore inconnu à mes délicates oreilles : NOIRTE qui désigne selon les savants de Twitter une femme noire hautaine qui se croit tout permis parce qu’elle prend soin d’elle et qu’elle est intelligente . Une femme juste bien dans son corps et dans sa tête en somme.

Le pire reste , ceux insultant les femmes noires tout en se targuant de respecter leurs mères qui pour certains sont noires aussi . Où va le monde ? En insultant des jeunes femmes de « noirtes » c’est insulter également les autres femmes noires donc par extension des mères de famille tout aussi belles et intelligentes les unes que les autres dont les leurs . Oh ma chère amie LOGIQUE pourquoi as-tu disparue du crâne de certains du jour au lendemain ? Snif (lamentations …) 

Toujours est-il que ce terme est très tendance sur Twitter la preuve en images je vous prie:
De plus tout en véhiculant des idées à la limite du ridicule, de nombreux jeunes gens issus de la famille IGNORANCE se permettent également de rappeler via leurs tweets de nombreux clichés concernant la femme noire telle que :
Sans oublier que selon ces mêmes savants les femmes noires seraient vénales:


Donc nous serions des femmes caractérielles au niveau intellectuel limité tout en étant vilaines ? Mais qu’heureusement certaines d’entre nous sauverait la donne … Colorisme quand tu nous tiens …
De plus j’ai pu remarquer que les afro-féministes dérangeaient énormément car selon les savants et savantes de Twitter l’afro-féminisme ne serait qu’un mouvement qui utiliserait la victimisation afin de cacher nos lacunes en tant que femme noire . Aberrant non ?
Bah voyons la femme noire aurait une attitude différente des autres femmes ? n’hésitez pas à me dire laquelle . 
Et en plus de casser du sucre sur notre de dos il faudrait que l’on se taise ? HORS DE QUESTION . Avez-vous remarquez le nombre de fois où le mot PUTE était employé ? Ah la sexualité … Il faut toujours qu’on n’en revienne à cela n’est-ce pas ? Car en plus d’être noire et d’être une femme nous sommes avant tout des objets sexuels , il ne faut pas l’oublier voyons . Sans oublier nos chers « frères » noirs qui n’hésitent pas un seul instant, à dénigrer leurs sœurs face aux autres communautés . Autres communautés qui s’en donnent à cœur joie pour critiquer également les femmes noires .


Complexes ? Je ne sais pas mais toujours est-il que ces très « charmants personnages » devraient sans doute se rappeler que jusqu’à preuve du contraire pour certains ils sont nés NOIRS et le resteront pour ainsi dire toute leur vie . Donc leur soit disant  politique de respectabilité envers les femmes non-noires ne changera pas la donne . Il y aura toujours quelqu’un pour vous considérer comme : le « black » voir le « khel » ou le nègre que vous représentez et cela vous fera TOUJOURS mal . Ne pas être perçu au-delà des apparences c’est blessant n’est-ce pas ? Cependant n’oubliez JAMAIS que ces mêmes femmes noires qui vous insultez à longueur de journées sont vos mères, vos cousines, vos sœurs , vos tantes , vos grands-mères et peut être même un jour seront vos femmes et vos filles . De plus , j’espère aussi que vous ne viendrez pas crier au racisme quand ce seront ces dernières qui seront la cible de ces abjectes critiques que vous avez véhiculés ! Cela ferait tout de même un peu HYPOCRITE .
En plus d’être sous l’emprise de délires hallucinogènes à mon humble avis nos chers Einstein et Marie Curie du net (Heureusement que les vrais étaient 10 000 fois mieux ), ne cessent de revendiquer haut et
en TWEET que certaines choses ne seraient pas issus de la culture noire à travers le Monde.

Bien évidement en tant que femme noire nous ne savons parler que de TWERK et de TISSAGE vus que nous sommes des ignorantes se battant pour des causes inutiles et que l’on devraient se réapproprier des codes qui ne sont pas les nôtres comme les TRESSES . Oui Oui les amis .


Fort heureusement dans ce vaste océan ma foi nauséabond il existe des bouées de sauvetage qui luttent contre vents et marées en tweetant activement contre l’ignorance et le mépris . La Résistance est en marche et cela me réconforte de savoir que dans cette masse grouillante qu’est Twitter, mes chères Dame Logique et Dame Respect reprennent leurs droits :

Suite à ce sujet que je voulais tant abordé , j’ai pu récolter quelques témoignages retranscrits tels quels que je me fais une joie de vous partager avec l’accord des principaux concernés . Bonne lecture.


T1 : Je pense que comme beaucoup de maux qui frappent aujourd'hui la communauté noire, la misogynoir découle de l'esclavage du peuple noir. En effet c'est véritablement à cette époque que la déconstruction de l'image de la femme noire fait ces débuts. Cette haine s'accentue par la suite avec la colonisation où la femme noire continue de servir et d'être vu comme un objet. Cette pensée c'est démocratisé et répandu aux sein de toutes les sociétés et les femmes noires sont devenus partout dans le monde les souffre-douleur de tous. En observant mon enfance dans la banlieue parisienne, je peux le confirmer. Il y existe une haine particulière des noires. Dès l'enfance, on apprend à dénigrer, rabaisser, moquer tout chez la femme noire. Les traits, la peau, les vêtements, l'accent... On les affuble de tous les surnoms (niafous, niara, et le plus récent noirte) Ce que je trouve extraordinaire, c'est la fausse innocence et l'inconscience de ceux qui utilisent ces mots. Dénigrez et rabaissez un enfant dès le bas âge, et vous impacterez certainement sa vie adulte, car il est plus difficile de réparer un adulte. Nous devons donc œuvré jusqu'au bout pour que cela cesse, car trop de femmes noires en souffrent, et c'est inacceptable. 
Ghost,24 ans, étudiant

T2 : Alors j'ai vraiment découvert la misogynoir sur twitter. C'était un concept assez confus pour moi on va dire. Les gens se lâchent sur les femmes noires sur twitter c'est une horreur. Les tweets les plus odieux que j'ai lu sont ceux des racisées (ce qui est d'autant plus choquant). Pas plus tard qu'aujourd'hui j'ai échangé des tweets avec une jeune arabe qui s'est permise d'insulter les jeunes femmes noires qui participaient à un challenge en rapport avec K. Kardashian: «les kahloucha vont encore exposer leurs gros corps poilus» . Quand on confronte ce genre de personnes en leur disant c'est raciste, très souvent la parade est la même: «c'est du 2nd degré, c'est de l'humour sauf que non c'est du racisme. L'hypocrisie qui entoure le racisme anti noirs chez certains maghrébins est rageant, le racisme ne vient pas uniquement que des blancs. Quant aux hommes noirs qui insultent les afrofems de «pute», de «salope», ils sont légions également. Ils se sentent tout simplement menacés par des femmes noires qui contestent par de jeunes femmes fières d'elles, sûre d'elles et qui n'hésitent pas à se défendre quand il le faut sans savoir besoin d'eux. 
Ah oui j'oubliais le fameux «noirte», que certains racisées(e)s utilisent pour nous insulter. Ce qui est absurde dans leur comportement c'est qu'ils donnent du grain à moudre à certains blancs qui les voient utiliser ce terme, et par conséquent en font de même. Ces racisées sont les premiers à crier au racisme structurel mais ils n'hésitent pas à nous taper dessus nous femmes noires quand nous nous affirmons, nous défendons, mais ils ne font que renforcer le système qui les oppresse.
M.D,29 ans. 
T3 : Je lis souvent que la misogynoir a commencé depuis quelques temps, que c’est un phénomène récent, qu’il est passager et porté par des jeunes twittos qui n’ont pas conscience de la portée de leurs mots…Mais, à mon sens, la misogynoir a toujours existé depuis que je suis sur ce réseau, c’est-à-dire depuis 2009 donc bien avant que les twittos français arrivent en masse sur le réseau. Ça a commencé avec des petits tweets innocents, notamment les #PostBad où étaient souvent montré des blanches, des latinos, des métissés curly hair…Et très peu de noires, ou tout du moins que des noires claires aux traits fins. Puis sont venus les pics systématiques sur les « niafous », terme qui s’est vite transformé en « noirte », néologisme qui veut tout et surtout rien dire. Aujourd’hui, la misogynoir est totalement décomplexée sur ce réseau. Pas une semaine ne passe sans qu’une noire soit attaquée. Le pire, c’est qu’il n’y aucune cohérence sur les attaques menées. Tout est bon pour taper sur les noires « Elles sont trop sauvages » « elles sont pas assez naturelles » « elles font trop les victimes » « avec leur cheveux crépus on dirait des poils d’aisselles » et j’en passe. Et quand on ose s’attaquer aux propos menés, en tentant d’expliquer, soit de manière didactique soit de manière beaucoup plus virulente, ce sont les mêmes propos qui ressortent « vous vous excitez trop pour rien » « On parle des NOIRTES par des noires » ou bien des attaques sur le physique. Le pire c’est que ça tire de partout : blancs, blanches, arabes, hommes noires, femmes noires qui veulent être validées par ces catégories….Certains vineurs ont basés leur notoriété en tapant sur de la noire, car la noire c’est une cible facile, peu de personnes vont s’indigner contre ces « blagues ». Puis au final, après le dégout, l’indignation, la colère, (et pas toujours dans cet ordre) vient la fatigue. Car les balles viennent de tous les cotées, qu’on a peu de boucliers, peu de soutien (même dans notre propre communauté). On en revient même à douter de notre propre beauté et/ou intelligence. Deux choix s’offrent alors à nous : la lutte ou l’abandon.
                                                   AB ,@_Shishaa ,21 ans, Apprentie
T4 : Je ne sais pas si j'ai déjà été touchée par la misogynoir, je pense que oui mais je n'ai pas reconnu les manifestations de la chose, à cause du fait que je suis une grande naïve. Mais un truc qui me colle à la peau c'est le "strong/loud/angry black woman" stéréotype misogynoir depuis cette année on m'a approché la plupart du temps avec ça en tête, on me regardait comme une bête qui va te sauter dessus.
Ça vient de partout que ce soit nos propres communautés afro ou communautés blanches et non blanches (ce qui rends la solidarité nulle et impossible), sur les réseaux sociaux et dans le monde réel. Ça touche surtout les sœurs noires darkskins (étant lightskin j'ai un privilège). 
je suis fatiguée de voir des sœurs subir tout ça, de la part de négrophobes, ca les attaques dans leurs humanité propres. je suis fatiguée de voir des "noirtes", de voir des insultes de bas-étage, de voir des images de singes utilisées pour représenter des f noires venant du french twitter
je suis fatiguée de voir que selon notre couleur de peau on est fétichisées ou méprisées.

Mon père m'a raconté des anecdotes sur ce que les gens disaient sur ma mère (mes parent sont tous les 2 antillais mais ma mère est darskin et mon père lightskin chose rare dans les couples noirs dans ma famille ils sont le seul couple ou la femme est plus foncée que son conjoint)
elle n'a pas été épargnée quand elle était jeune, mon père dans sa jeunesse clamait haut et fort qu'il aurait des enfants avec elle et qu'il aimait beaucoup, des femmes lightskin sont venues lui demander si ma mère avait un appareil génital en or pour qu'il dise ça.
comme si aimer et vouloir faire sa vie avec femme noire darkskin était de la folie.
après ma naissance et celle de mon 1er petit frère quand on nous voyait m(a mère mon frère et moi) les gens allaient demander à ma mère ou était leur mère blanche et pourquoi ses enfants sont toujours vu avec la nounou. les gens pensaient automatique que enfant lightskin = métis (mais dans une famille antillais les enfants d'une famille  pas la même couleur de peau, c'est la roulette antillaise)
Anonyme
T6 :  Cela fait un an que je suis sur Twitter.  Et je dois te  dire qu'au-delà des belles rencontres, j'ai pris une vraie douche froide concernant la misogynoir.
J'ai vu de jeunes hommes noirs dénigrer des femmes de leur communautés comme si leur propres mères étaient bleues. C'est à dire que je m'attendais à de la négrophobie de la part des non-noirs. La négrophobie étant un phénomène mondial constaté dans toutes les sociétés. Mais là j'ai déchanté.
La misogynoir si je dois la redéfinir, est la conjugaison du racisme et du sexisme à l'encontre des Femmes noires. Ce qui la rend spécifique c'est que les hommes noirs eux même la renforcent en s'alliant à d'autres non-noirs.
En nous dénigrant, ces hommes noirs perpétuent les stéréotypes et participent au racisme à notre encontre pour s'élever sous le "White Gaze" ( regard blanc). 

Ils veulent définir ce que serait une féminité acceptable pour le regard blanc. Ils se détestent mais ne le savent pas, leur haine d'eux-mêmes se projetant sur nous. Ils vont nous dénigrer pour des traits que l'on partage. Ils vont pas supporter nos cheveux crépus, notre peau qui est la même que la leur.

Ce qui me rend dingue aussi c'est l'ampleur du phénomène. Les mêmes @ qui reviennent avec des Tweets toujours plus négrophobe. On serait des putes, des niafous, des Noirtes  et que sais-je. Le pire c'est que les hommes noirs qui pensent différemment se taisent.
Le message envoyé par ces hommes est : Vous pouvez maltraiter nos sœurs, nous vous laisserons faire. L'un d'eux @Le_Gost avait fièrement sorti le # : #ToutEstNoirSaufNosMeufs. Ce même # a été repris par l'extrême droite le même jour. Et ça ne l'a même pas interpellé. Dans certains de ses tweets, il est même allé jusqu'à l'apologie du viol sur les noires. Son manque de dignité est total.
Certains vont nous chanter qu'ils sont victimes du système et de notre histoire. Inconsciemment, ils ont été convaincus de l'infériorité noire. Mais même si le racisme intériorisé est une conséquence de la négrophobie ambiante. J'ai envie de dire que certains ont pu y échapper. Et je vais même plus loin : Cette haine d'eux-mêmes, ils n'ont qu'à la garder pour eux. Ils restent responsables de leur mots et de leur actes. Leur défense c'est :ce ne sont que des mots... Les nudes les plus likés sont ceux des filles noires. Les filles noires sont les plus harcelées ici. Des comptes Twitter ont été créés pour détruire des femmes noires. C'est un fait.

A mon arrivée sur Twitter, j'engageais ces personnes, insultant à tout va. Maintenant j'aspire à interagir qu'avec des gens sains. Très peu d'hommes à qui je parle et c'est très bien comme ça.
Anonyme 

Il y aura toujours des énergumènes  qui pour X raisons mépriseront les membres issus de certaines communautés mais je pense que c’est à ces membres de se défendre contre l’ignorance et le mépris, l’intolérance et la souffrance . Indignons-nous !


2 commentaires

  1. Merci pour cet article,

    je viens de découvrir ton blog et je dois dire que ce post m'a beaucoup interpelé (mais aussi attristé)!

    J'ai déjà pu constater l'ampleur de cette MISOGYNOIR via les réseaux sociaux mais aussi dans vie réelle. Et je dois dire que ce qui m'a toujours fait sourire(jaune), c'est que ces attaques sont le plus souvent portés par nos "frères noirs"...

    Nous vivons dans un monde bien triste, où ceux qui sont censés nous "protéger" et nous "défendre" (si ils sont noirs c'est que forcément il y a des femmes noires dans leurs familles non?)sont qui nous tirent dans le dos.

    Mais heureusement,j'ai vu récemment émerger sur Instgram, le phénomène "darkskin beauty". Ce phénomène commence a trouver de l'écho auprès d'hommes qui aiment les femmes noires, mais aussi auprès d'autres femmes noires, blanches ou latinos qui contribuent par leurs commentaires positif a nous faire prendre conscience qu'il n'y a aucune honte à être noire(à force d'être rabaissées continuellement on aurait pu avoir des doutes).

    Je vois avec plaisir aussi que de plus en plus de femmes noires osent clamer haut et fort leur beauté et leur fierté de leur(notre)peau ébène!

    Désolé pour ce long commentaire!

    Mona Mona

    PS j'aime beaucoup ton style :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Mona,

      Ton commentaire nous fait très plaisir :) Effectivement nos frères sont les premiers à nous dénigrer ce qui est vraiment triste.nous sommes devons être soudés et pas de se déchirer.
      Oui toutes ces filles plus que sublimes qui sortent de l'ombre il était temps qu'on reconnaisse leurs beautés. c'est un vrai engouement ,il y a eu pas mal d’avancées concernant les beautés noires notamment le port des cheveux naturels. C'est un régal de voir ça IRL.

      Il n'y aucun souci nous adorons lire les commentaires. Merci beaucoup !!!!

      Alohatallulah

      Supprimer

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Copyright © Aloha Tallulah. Design by FCD.