C'EST DE LA FAUTE DES FEMMES SI ELLES SE FONT HARCELER

16 février 2017


“I see stunning men walking on the street everyday. Some walk shirtless because it's hot and they feel more comfortable that way. Do I scream out at them, beep at them or whistle? No, I smile to myself in appreciation of them and drive on by. Why? Because I believe they have the right to go about their lives without me imposing my sexual desire upon them.” Miya Yamanouchi

Vous allez sûrement vous dire : " encore l'opinion / témoignage d'une nana sur le harcèlement de rue ". En effet c'est le cas   il ne se différencie pas des autres mais j'avais besoin de mettre mes idées à plat. 

Tout d'abord je ne sais plus à quel âge le harcèlement de rue a débuté peut être aux alentours de 13 - 14 ans, j'étais encore une collégienne et le terme ne me disait absolument rien. Je ne plaçais pas de mot sur le phénomène, je me disais simplement  que ces hommes étaient juste plus creepy que la moyenne. 
Avant de me rendre compte que cela touchait mes amies et les " hommes " en question étaient plus que lambda, ça pouvait aller du jeune de 30 ans à l'homme marié âgé d'une cinquantaine d'années. En ce qui me concerne ce sont souvent les mêmes qui m'approchent : 30-45 ans avec des propos " connotés ". 

J'ai une vingtaine d'années et le phénomène est toujours d'actualité. Ça démontre qu'on ne fait rien pour endiguer le phénomène. 
Ce qui n'a pas changé au fil des années  c'est que je suis toujours aussi angoissée par ces hommes qui s'arrêtent en voiture devant moi. Sans oublier les fameux " Mademoiselle " , "Miss " ," Féline " rien ne change. Au fil du temps j'ai modifié mon comportement cependant ça ne suffit pas à les arrêter. 

Comment réagissez vous quand on vous klaxonne ? avec un homme vicieux qui vous sourit avec toutes ses dents de sortie ? Ou celui qui baisse sa fenêtre et qui vous fait signe de monter avec ses mains et qui après un NON FOUTEZ MOI LA PAIX continue de vous suivre sur un pâté de maison. 
C'est terriblement fatiguant de se faire suivre / aguicher / " embêter "dans la rue, surtout quand on ne veut pas vous lâcher. Ça me ramène à ce point : les personnes qui n'arrivent pas à capter pourquoi nous sommes effrayées dans l'espace public. Non parce que souvent ce sont des hommes, qui en plus nous traitent de feminazi avant même d'avoir cerner la thématique.


“I am not your dog that you whistle for; I’m not a stray animal you call over, and I am not, I never have been, nor will I ever be, your “baby”!” Joy Jennings 

Cela me fait penser à l'histoire de  cette jeune femme abattue car elle avait refusé les avances, les gens ne comprennent pas que le NON ne suffit pas. Il faudrait faire comprendre  que le harcèlement de rue n'est pas " un compliment " , un moyen  de "draguer ". Se faire suivre et insulter ce n'est pas de la drague ". C'est plus terrifiant qu'autre chose. Quand tu vois que tu peux mourir pour avoir répondu à un simple non , il faut se poser des questions. 
Il se passe quotidiennement la même chose chaque semaine , une "drague" qui se termine mal, des histoires sordides ça devient tellement habituel. On finit par s'habituer de lire / entendre qu'une femme soit morte / décédée suite à du  harcèlement, se fasse violer dans les transports sans que personne ne réagisse. Nous nous habituons à tellement choses alors qu'on ne devrait pas être habitué à se faire interpeller plusieurs fois dans la journée. Il faut que les gens appréhendent nos peurs qui sont réelles et basées sur du vécu. Certaines de mes proches  ne supportent pas qu'un homme marche derrière elle et on arrive à leur dire  de relativiser. Je veux dire vous ne  comprenez toujours pas pourquoi certaines ne sont pas tranquilles. 
Nous assistons à une normalisation de la lourdeur de certains comportements. Pour eux c'est tolérable qu'on te fasse des remarques sexistes et pesantes. C'est un compliment. Mais il y a  compliment quand il y a eu un échange cordial et consenti. Quand une femme vous sort " vous êtes lourds "  =  VOUS ÊTES RÉELLEMENT LOURDS ! 

De plus je n'ai pas constaté de changement en matière de lutte contre ce fléau qu'est le harcèlement de rue malgré les pétitions, les tumblr, j'ai l'impression que ça reste lettre morte. Au cours de ces dernières années je n'ai pas vu de solutions proposées par les politiciens afin de régler ce problème, qui est  à mes yeux, d'ordre public. 

Ensuite il  serait peut être de temps de parler de la lâcheté des gens dans l'espace public, il faudrait bien qu'ils réagissent (je dis ça mais je ne suis pas la mieux placée)  . D'une part je comprends il y'a le sentiment de peur mais je n'arrive toujours pas à comprendre  le manque d'inaction.   Ça me dépasse totalement , le fait que personne ne bouge quand une femme se fait harceler / agresser (et pire) est assez révélateur, je ne vais pas mentir en sortant le contraire. Puis quand vous lisez que pouvez vous prendre du sursis pour avoir empêcher un acte, ça en dit long ...

Pour avoir pu observer dans la très grande majorité personne ne bouge même les hommes, les gens s'éloignent / sortent du wagon / se concentrent sur leurs téléphones. Je crois ne jamais avoir vu une personne se lever. C'est absolument effarant ! En ce qui concerne les affaires de viol dans les transports ça me dépasse sérieusement tout le monde voit la scène mais personne ne réagit ? Au moins d'essayer de dégager l'agresseur, après je ne suis pas surprise on a l'habitude de voir les gens restés inactifs en cas d'agression ou de viol. Ils ont peur mais ce n'est pas en restant tétanisés que les choses vont bouger. Les gens ne bougent pas, ils s'éloignent et vous êtes la impuissante... Rares sont ceux qui remettent en place les gestes ou paroles déplacées.  Et généralement ce sont les femmes qui nous sauvent, plus précisément les mères de familles.  Les hommes réagissent peu voire jamais . Mais même les femmes ont du mal à réagir dans certaines situations. Suis je la seule à trouver la situation alarmante ? 

En somme c'était  le 180549979 article d'une jeune femme sur le harcèlement de rue. 
Photo from The Man Repeller (Stockholm StreetStyle).

2 commentaires

  1. Bonjour, c'est un très bonne article.
    C'est vrai qu'il y a déjà bcp d'articles traitant de ce sujet mais j'ai vraiment l'impression que les gens (surtout les hommes) ne comprennent pas la gravité du sujet. Quand je vois les commentaires sur youtube de certaines personnes, j'ai envie de péter un mur.Pour certains, c'est un délire de "féminazi",si t'es "moche" tu peux pas te faire harceler etc... Pour eux, on affabule alors que des femmes meurent à cause du harcèlement comme tu l'as dis. C'est vraiment fatiguant, j'ai l'impression que le monde s'en fout vraiment des violences faites aux femmes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Laurène ,

      Non les hommes ne comprennent toujours pas sinon on aurait pas le droit au " c'est de la drague " vous vous victimisez . Je pense qu'ils comprendront le jour ou ca leur arrivera mais toi et moi nous savons que cela ne risque pas d'arriver .
      Quant à la beauté cest tellement réducteur ça revient à dire " il n'y a que les filles portant des vêtements courts qui se font agresser ( et une bonne partie pense ceci ) alors qu'il n'y a aucun lien.
      En toute honnêteté les violences faites aux femmes ne sont pas à l'ordre du jour ni en tete des priorités . on en parle puis on oublie le sujet jusqu à la sortie d'une nouvelle affaire de violences .

      Supprimer

Nous vous remercions pour vos commentaires.

Copyright © Aloha Tallulah. Design by FCD.